Il n’existe probablement aucun type d’organisation prenant en charge une si grande gamme de services et qui fait tourner autant d’applications logicielles qu’un hôpital. L’intégration de cette multitude d’applications constitue donc l’une des clés de voûte de la politique IT dans le secteur des soins.

Nous ne vous apprenons rien en affirmant que l’univers médical forme un univers tout particulièrement complexe. Nous disposons heureusement d’une vaste gamme d’applications logicielles pour mener à bien les activités de soins.

Mais ces applications se limitent toutes à un aspect partiel bien défini des soins. C’est pourquoi nous faisons tous de gros efforts pour connecter ces applications entre elles afin qu’elles puissent échanger des données. Malheureusement, de nombreux concepteurs ont perdu de vue les aspects génériques, de sorte que ce n’est plus toujours évident.

Mais ce n’est pas tout… Ces dernières années, nous avons constaté une pression accrue de partage des données médicales avec des acteurs externes, au-delà de l’enceinte de l’établissement de soins. Cela exige de nouvelles formes d’intégration à différents niveaux : entre les hôpitaux et les organismes de santé, mais aussi avec les autorités régionales et nationales. Songez ici par exemple à l’enregistrement national de toutes sortes de données.

Il ne s’agit plus seulement de connecter les systèmes et d’échanger des données médicales. Les personnes réalisant les soins, toutes avec leur propre méthode, leurs propres idées et habitudes, sont au moins aussi importantes. Dans ce contexte, nous ne devons pas non plus oublier de gérer durablement l’infrastructure existante et les investissements antérieurs.

Il est donc important que vous puissiez, en cas de problèmes relatifs à l’intégration, faire appel à un partenaire neutre avec une vision, comprenant le fonctionnement et les processus dans le secteur des soins, et qui prête attention à l’individu.

Si la perspective globale est prise en compte dans les projets d’intégration, les intégrations sont bien plus qu’un « mal nécessaire » : elles permettent d’optimiser le fonctionnement de l’hôpital. Les collaborateurs coopèrent mieux, l’organisation gère les changements et les nouvelles règles de façon plus flexible, vous pouvez travailler de façon plus rentable et vous tenez fermement les rênes… Comme les informations sont à disposition de tous les prestataires de soins dans et en dehors de l’hôpital, le patient en bénéficie également.

« Par le biais de nos services d’intégration, nous veillons à ce que toutes les informations pertinentes soient immédiatement disponibles pour le prestataire de soins et le patient. Non seulement dans l’hôpital, mais aussi en dehors, et à terme même dans chaque habitation. »