eBirth

WORKFLOWER USE CASE

Le personnel infirmier du service de maternité s’emploie à apporter les meilleurs soins aux mères et à leurs nouveau-nés. Dans ce cadre, les tâches administratives, telle que la mise à jour du DPI (dossier patient informatisé) et l’enregistrement sous 24 heures de chaque naissance via le portail eBirth de la plateforme belge eHealth, font aussi partie de leur mission. Les sages-femmes doivent saisir les données administratives et médicales de chaque nouveau-né une première fois dans le DPI puis, dans un second temps, dans la plateforme eHealth.

 

 


Solution:
Les données du DPI sont automatiquement transférées dans eHealth

Il existe une solution pour éviter cette double saisie. L’hôpital AZ Sint-Lucas à Gand, deuxième plus grande maternité de Flandres avec plus de 2500 naissances par an, utilise Workflower pour automatiser le processus d’enregistrement des données. Les informations pertinentes sont maintenant automatiquement transférées du DPI vers la plateforme eHealth. Le résultat ? Les sages-femmes n’ont plus à saisir deux fois les mêmes informations, autant de temps gagné pour les missions de soins auprès des patients. Des contrôles intégrés permettent d’assurer la fiabilité des données importées.

 

Qu’en pensent les utilisateurs ?

« Nous pouvons à présent effectuer nos tâches administratives en une fois, immédiatement après chaque naissance. Nous ne saisissons l’information qu’une seule fois dans notre interface qui est très simple d’utilisation. Nous gagnons environ dix minutes par naissance. Je vous laisse calculer combien cela représente pour 2500 naissances par an ! Chacune de ces minutes est autant de temps de gagné pour les soins auprès de nos patients. »

Anne Van den Berghe
Sage-femme en chef de l’hôpital AZ Sint-Lucas à Gand

 

 


Comment ça marche

  • Les sages-femmes enregistrent les données de naissance administratives et médicales dans le DPI.
  • En fonction des données qui ont été enregistrées, Workflower génère une interface intuitive sous la forme d’un écran affichant l’ensemble des informations à traiter, tel qu’un enregistrement de naissance à confirmer ou à compléter.
  • Une fois les données validées, elles sont automatiquement transférées via Mirth dans la plateforme de santé belge eHealth.
  • Lorsque la naissance a été correctement enregistrée, l’hôpital reçoit un code pour cet enregistrement. Workflower génère une tâche qui permettra de lancer l’impression du formulaire de notification que les parents pourront utiliser pour la déclaration officielle de naissance.
  • Les mécanismes de contrôle et d’escalade sont intégrés dans le processus d’enregistrement. À la détection d’une incohérence dans ce processus, ou si les données transférées vers eHealth ne sont pas complètes, une nouvelle tâche est créée dans l’interface. Par exemple, la sage-femme recevra une notification si une naissance n’a pas été correctement enregistrée au bout de 5 jours ou si les données médicales ne sont pas transférées à eHealth après 35 jours.